Chronique à lire debout – Juillet 2020

Par le docteur Yannick Guillodo

Edito : Pourquoi faut-il parler « d’activité physique sur ordonnance » et non « de sport sur ordonnance ».


Pour trouver l’origine scientifique du slogan « sport sur ordonnance », il faut remonter en 1975 avec les premières recommandations de l’American College of Sports Medicine (ACSM) indiquant que seule une intensité physique élevée améliorait la santé cardiovasculaire. L’ACSM disait, à l’époque, qu’aucun bénéfice n’était envisageable si l’on ne pratiquait pas minimum 20 à 30 minutes, 3 fois par semaine, à une intensité de 60 à 90 % de la consommation maximale d’oxygène. Donc seul le SPORT, et non la simple activité physique, avait un effet bénéfique sur la santé. Puis les études se sont succédées, montrant que le développement de la condition physique par la pratique sportive n’était pas obligatoire pour améliorer la santé.

Une simple activité physique modérée mais quotidienne, comme sortir le chien le soir, entrainait des effets salutaires sur la santé cardio vasculaire. Que ce soit pour la prévention primaire (augmenter la quantité et la qualité des années de vie), la prévention secondaire (enrayer l’évolution d’une maladie) et la prévention tertiaire (limiter les symptômes, rechutes d’une maladie), il est préférable de parler « d’activité physique sur ordonnance ».
Pour aller plus loin : cliquez ici.

Le saviez-vous ?


Une heure de télévision en moins entraine dix minutes de vie en plus.

Activité physique et santé


Pour la santé, nul besoin pratiquer un sport intensif, il faut lutter quotidiennement contre l’inactivité physique et la sédentarité. Cette méta analyse est intéressante car l’activité physique est mesurée (et non “appréciée” par un auto questionnaire dont on connait les limites). Les auteurs suggèrent que le message de santé publique pourrait simplement être « de s’asseoir moins et de bouger plus, plus souvent ».
Pour aller plus loin : cliquez ici.

Sport et santé

Courir une fois par semaine, sans chercher une performance, est une source certaine de meilleure santé. Cette étude nous démontre les bénéfices du jogging plaisir.
Pour aller plus loin : cliquez ici.

Pour finir


Que vont devenir les enfants d’internet ? les smartphones, tablettes, etc., sont responsables de l’augmentation de la sédentarité, d’une détérioration du sommeil, et on apprend qu’ils jouent aussi sur la santé mentale des adolescents. Attention, danger !
Pour aller plus loin : cliquez ici.

Application

Contact

17, boulevard Saint-Martin
75003 PARIS

Tél : 01 49 96 98 98

SUIVEZ-NOUS :